Guide de l’ostéopathie

L’ostéopathie a été fondée le 22 juin 1874 par Andrew Taylor Still aux Etats-Unis dans le Missouri. Pendant la guerre de sécession, ce médecin américain avait soigné des enfants atteints de l’épidémie de la dysenterie. Mais, cette pratique a été restreinte, elle avait obtenu le droit d’exercer, mais sans prescription de médicaments.

En 1901, Mark Twain avait défendu ce procédé parce que sa fille a été guérie d’une crise d’épilepsie et d’une bronchite chronique. En 1905, fût la fermeture des institutions et collèges ostéopathes. Mais le président américain Theodore Roosevelt a ordonné la réouverture de celle-ci, car sa famille avait suivi ce traitement. En 1917, fût créée la première école en Angleterre par Littlejohn, au tour de la France en 1957. Il avait fondé la première école européenne à Londres, en 1990, cette pratique avait été légalisée.

Robert Lavezarri était le précurseur de cette méthode en France. Au début des années 80, les pratiquants français se sont regroupés pour donner naissance au registre des ostéopathes de France. Cette profession a été reconnue par la loi du 4 mars 2002. Le 27 mars 2007, le conseil de l’Etat a décrété que les ostéopathes peuvent pratiquer, et soigner les troubles fonctionnels du corps. L’ostéopathie est une médecine douce, réalisée par les techniques manuelles. Elle identifie et traite les dysfonctionnements du corps. Le principe du traitement est basé comme suit. Si les structures de l’organisme sont brouillées, alors cette perturbation entraînera la perte de mobilité naturelle des organes. Cette vitalité est essentielle pour la bonne marche des systèmes nerveux, musculaire, circulatoire, et respiratoire. Elle permet l’apaisement de certains troubles fonctionnels et incite les facultés d’autoguérison du patient. Les approches thérapeutiques utilisées sont les techniques de mobilisation, de reflexes, de liquidiennes et psycho-cognitives.

Ces techniques sont bénéfiques contre les affections du système locomoteur, viscéral et crânien. La lombalgie est l’un des cas traités par l’ostéopathie, cette médecine permet la diminution de la douleur. Elle renforce également l’état du patient, en réduisant la prise d’anti-inflammatoire. Le traitement marche aussi sur une entorse de cheville. Elle réduit l’œdème et la douleur s’estompe, l’état du patient s’améliore en une semaine. Grâce à cette méthode thérapeutique, la suppression des douleurs et la force des patients ont été constatées. Le principe réside dans la libération du mécanisme de l’anatomie, car le blocage entraine le trouble de l’organisme. Toutes les parties du corps sont reliées et en interrelation. L’artère joue également un rôle majeur dans cette corrélation.

De plus, la plupart des mutuelles santé remboursent quelques séances d’ostéopathie (entre 50 & 100€ par an). N’hésitez pas à vous rendre sur ce comparateur de mutuelle pour trouver les mutuelles qui remboursent le mieux les soins d’ostéopathie.

Au lieu de prendre un médicament, néanmoins ce qui n’élimine pas la cause du problème. L’ostéopathie recherche la cause du dysfonctionnement et solutionne au problème. Les problèmes musculaires peuvent venir de beaucoup de causes différentes. Le mal du dos d’un cou. On se lève un matin, on s’étire et on est complètement bloqué pendant une semaine. Ceci peut être cause a une musculature du bas du dos pas assez développée. Ou du nerf sciatique qui se serait coincé. Ou le mal du dos soudain peut venir de ce que votre bassin serait déséquilibrée et mal centre.